Le spationaute normand Thomas Pesquet (à droite sur la photo) partira, dans la nuit de jeudi à vendredi, pour une mission de 6 mois à bord de la Station Spatiale Internationale. Intitulée Proxima, celle-ci nécessite non seulement une préparation physique, mais aussi de suivre un ensemble de traditions !

En effet, à Baïkonour, site duquel il décollera avec l’astronaute Peggy Whitson et le cosmonaute Oleg Novitsky, il existe toute une série de rituels à suivre. La plupart datent de l’époque de l’exploration spatiale soviétique.

Tout d’abord, chaque spationaute en départ plante un arbre dans l’allée des héros, et ce, depuis 1961, date du premier vol de Youri Gagarine. Puis, la veille du départ, les futurs voyageurs doivent visionner un western soviétique de 1969 intitulé Le soleil blanc du désert. Enfin, le jour même du départ, ils apposeront leur signature sur la porte de leur chambre dans l' »hôtel des cosmonautes » où ils logeaient. Dernière étape : sur le chemin menant à la fusée, les spationautes masculins sont invités à uriner sur une roue d’autobus comme l’avait fait Gagarine le 12 avril 1961. Les femmes se contenteront de vider une bouteille d’eau.

Thomas Pesquet partage ses préparatifs par le biais de son compte Twitter, avec notamment une photo de sa « valise » pour l’ISS ! La Cité de l’Espace propose également de suivre en direct le décollage de la fusée depuis leurs locaux à Toulouse. Avis aux amateurs !

Un Français dans l'espace !https://k-actus.net/wp-content/uploads/2016/11/thomas-pesquet-e1479114849377.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2016/11/thomas-pesquet-300x300.jpgMarionAKtualités
Le spationaute normand Thomas Pesquet (à droite sur la photo) partira, dans la nuit de jeudi à vendredi, pour une mission de 6 mois à bord de la Station Spatiale Internationale. Intitulée Proxima, celle-ci nécessite non seulement une préparation physique, mais aussi de suivre un ensemble de traditions ! En...