Les objets connectés ont la cote, et les jouets pour enfants ne sont pas en reste. L’association de consommateurs UFC Que Choisir met en garde contre certains de ces produits. Une association de consommateurs norvégiens a en effet mené une étude sur plusieurs jouets connectés, et deux cas sont ressortis : la poupée Mon amie Cayla et le robot i-Que. Tous deux présentent des manquements en matière de sécurité, et ce, sur plusieurs points.

Le premier est le mode de connexion du jouet au smartphone ou la tablette. Celui-ci utilise une connexion Bluetooth, sans procédure d’association ou d’identification, afin de contrôler l’accès au jouet et aux données qu’il collecte durant son utilisation. N’importe qui peut donc s’y connecter et écouter ce qui se dit autour du jouet, voire même « prendre le contrôle des jouets » et « communiquer avec [l’enfant] à travers la voix du jouet » !

Le second manquement concerne les conditions d’utilisation de ces jouets. Celles-ci autorisent à « collecter les données vocales enregistrées » en dehors du fonctionnement du jouet. Ces informations peuvent par ailleurs être transmises en dehors de l’Union Européenne « à des tiers non identifiés » et « à des fins commerciales ». Parmi ces utilisations, l’étude a mis en avant la publicité ciblée vers les enfants en faveur de produits spécifiques, comme des jouets ou des dessins animés.

UFC Que Choisir a annoncé saisir la Commission Nationale Informatiques et Libertés (CNIL) pour enquêter sur les conditions d’exploitation des données personnelles, ainsi que la Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) qui se chargera du niveau de sécurité des jouets.

Prudence est donc de mise pour vos achats de Noël, aussi bien pour les jouets connectés que pour les objets connectés en général.

Attention aux jouets connectés à Noëlhttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2016/12/jouets-connectes-e1481102461542-1024x412.jpeghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2016/12/jouets-connectes-e1481102461542-300x300.jpegMarionAKtualitésNouvelles TeKnologies
Les objets connectés ont la cote, et les jouets pour enfants ne sont pas en reste. L'association de consommateurs UFC Que Choisir met en garde contre certains de ces produits. Une association de consommateurs norvégiens a en effet mené une étude sur plusieurs jouets connectés, et deux cas sont ressortis...