Les deux sociétés chinoises Mobike et Ofo ont développé un système de vélos qu’il est possible d’abandonner n’importe où.

Un moyen de locomotion écolo

Cela fait maintenant plus d’un an que des vélos fleurissent dans les rues de villes chinoises. La population chinoise prend de plus en plus conscience du potentiel de ce nouveau service dans la réduction de la pollution. Ce mode de déplacement est très familier pour les Chinois. En effet, dans les années 1960-1970 chaque famille souhaitait posséder un vélo, qui était symbole d’une vie aisée. Cependant, ce moyen de locomotion a progressivement été remplacé par les voitures, dont le nombre a considérablement augmenté avec le développement économique de la Chine.

Un vélo très libre service

Les deux start-up Mobike et Ofo ont donc décidé de redonner une image branchée au vélo en proposant un système de libre service. Contrairement aux services de vélos libre service en Europe, la Chine ne dispose pas de stations pour déposer les vélos : le stationnement peut donc s’effectuer n’importe où. Les systèmes de location classiques que l’on retrouve en France comme par exemple « Velib » ne permettent la location du vélo que d’une station fixe à une autre, ce qui peut parfois être contraignant… Avec ce système de stationnement, plus de contrainte.

Le principe est simple : chaque vélo est équipé d’un QR Code qu’il faut scanner avec son téléphone pour déverrouiller le cadenas et louer le deux-roues. Les vélos sont dotés d’un système GPS qui permet de trouver un deux-roues autour de soi sans problème. Une fois la course terminée, l’utilisateur revérrouille le vélo et le montant est débité automatiquement. En plus d’être pratique, le système est peu onéreux, avec un tarif de 17 centimes de l’heure : de quoi inciter chacun à devenir plus responsable au niveau de l’environnement.

Mobike et Ofo : Un véritable succès 

Ce concept a eu un véritable succès : Ofo revendique aujourd’hui 10 millions d’utilisateurs et ses millions de vélos jaunes sont répartis dans 33 villes. Ces chiffres devraient continuer de progresser pour 2017.

Mobike affiche également de nombreux soutiens, avec Tencent (le géant chinois spécialisé dans les services internet, mobiles et publicités en ligne) et Foxconn (pilier majeur de l’industrie électronique taïwanaise et sous-traitant de la marque Apple).

Certains éléments pourraient cependant malheureusement ralentir le développement de ce système dans d’autres pays :

  • L’utilisation du paiement mobile, qui peine à se développer hors de Chine
  • Les vols et dégâts infligés aux vélos
  • Les réglementations propres à chaque pays

Cependant, dans un contexte ou chacun commence à prendre conscience de son impact sur l’environnement, le concept est promis à un bel avenir !

La Chine développe le vélo libre servicehttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2017/02/velo-libre-service-1024x668.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2017/02/velo-libre-service-300x300.jpgFannyAKtualitésÉKologieChine,Mobike,Ofo,vélo,vélo libre service,vélos partagés
Les deux sociétés chinoises Mobike et Ofo ont développé un système de vélos qu'il est possible d'abandonner n'importe où. Un moyen de locomotion écolo Cela fait maintenant plus d'un an que des vélos fleurissent dans les rues de villes chinoises. La population chinoise prend de plus en plus conscience du potentiel de...