Près de deux mois après l’annonce de la découverte du système solaire Trappist-1, la NASA a communiqué sur la présence de conditions favorables à la vie sur deux lunes de Saturne.

Sous la glace, la plage

Jupiter et Saturne recèlent encore de nombreux mystères, que la NASA s’évertue à dévoiler par le biais de ses programmes spatiaux, comme la sonde Cassini en orbite autour de Saturne et le télescope Hubble qui analyse Jupiter. C’est grâce à ces observations que l’institut spatial américain a repéré des signes d’activité gazeuse compatibles avec la vie.

Encelade

Cassini a ainsi détecté des panaches d’hydrogène à la surface d’Encelade, l’une des 60 lunes de Saturne. Celle-ci est entièrement recouverte de neige et a été découverte par William Herschel en 1789. D’après les observations précédentes de la sonde, cette couche aux reflets bleutés serait composée de neige d’eau fraîche et épaisse d’une centaine de mètres. Selon les estimations des scientifiques de la NASA, il neigerait sur Encelade depuis au moins 100 millions d’années. Sous cette apparente tranquillité, la lune cache une activité géothermique insoupçonnée jusqu’aux dernières observations de Cassini. Des panaches d’hydrogène ont en effet été détectés à sa surface, et qui pourraient confirmer l’existence de sources hydrothermales sous la glace.

Europe Jupiter

Quant à Jupiter, il s’agit de la planète la plus grande de notre système solaire. Son existence est connue depuis bien plus longtemps que Saturne, puisque les premières observations remontent à 1610 avec Galilée, qui a également observé quatre de ses lunes, dont Europe. Comme Encelade, sa surface est composée de glace, avec des températures ne dépassant pas les -150°C. Des geysers de vapeur ont déjà été détectés par le télescope Hubble, confirmés par la présence de régions chaudes et qui indiquent la présence de sources hydrothermales sous la surface de la lune. Les équipes de la NASA ont donc de gros soupçons quant à la présence d’un océan liquide dont la profondeur est estimée à 90 kilomètres !

Geysers d'Encelade

Des lunes-océans pleines de mystère

Ces deux lunes (qui appartiennent désormais à la catégorie des « lunes-océans ») pourraient donc abriter la vie sous leur surface, grâce à la combinaison d’éléments indispensables à la présence de toute vie : des minéraux, une source d’énergie et de l’eau. Néanmoins, si l’existence d’une forme de vie extraterrestre dans le système solaire est confirmée, elle ne ressemblera pas à celle que nous connaissons sur notre planète selon Jim Green, responsable de la division des sciences planétaires à la NASA.

« [S]i vie il y a, elle ne devrait ressembler à rien de connu, car il s’agit d’un environnement clos »

Pour confirmer cette hypothèse, la NASA compte envoyer une mission autour d’Europe, nommée Europa Clipper. Celle-ci est encore à l’étude et ne devrait pas être opérationnelle avant 2020. Europe et Encelade auront donc encore quelques secrets pour nous…

Des lunes-océans pourraient abriter la viehttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2017/04/Encelade-geysers.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2017/04/Encelade-geysers-300x300.jpgMarionAKtualitésEncelade Europe,Jupiter,NASA,satellites,Saturne
Près de deux mois après l'annonce de la découverte du système solaire Trappist-1, la NASA a communiqué sur la présence de conditions favorables à la vie sur deux lunes de Saturne. Sous la glace, la plage Jupiter et Saturne recèlent encore de nombreux mystères, que la NASA s'évertue à dévoiler par...