Le géant du web a intégré des capteurs permettant de mesurer la qualité de l’air sur les axes empruntés par ses véhicules.

La pollution de l’air, enjeu des grandes métropoles

La pollution de l’air est un problème majeur dans les grandes villes, que ce soit à Paris ou dans des métropoles plus grandes encore. Google a donc décidé de sensibiliser les utilisateurs de Maps et Street View à la qualité de l’air sur les itinéraires qu’ils empruntent. À la liste des capteurs déjà équipés sur les Google Cars s’ajoutent désormais des dispositifs permettant de mesurer la qualité de l’air. Celle-ci passe par trois indicateurs :

  • les particules fines émises par les moteurs diesel non filtrés et par la combustion du bois et du charbon
  • l’oxyde nitrique présent sur les axes routiers très fréquentés
  • le dioxyde de nitrogène issu du mélange de l’oxyde nitrique et de l’oxygène

Ces trois polluants sont considérés comme potentiellement responsables de problèmes de santé pouvant aller des difficultés respiratoires au développement de certains cancers. Les habitants des grandes villes les plus polluées courent donc un risque sanitaire loin d’être négligeable. Google souhaite donc sensibiliser les consciences en intégrant la mesure de la qualité de l’air dans ses outils largement démocratisés auprès du grand public.

Pollution de l'air en Chine

Améliorer la mesure de la qualité de l’air

Le but est de proposer des mesures complémentaires plus pertinentes que celles déjà proposées par les stations de mesure. Celles-ci étant sédentaires et pas toujours représentatives de la situation en fonction des quartiers. Les experts de l’ONG Environmental Defense Fund (EDF) qui travaillent en partenariat avec Google sur ce projet ont mis en avant les atouts proposés par les Google Cars.

“En passant sur une mesure mobile avec une flotte de véhicules, on peut percevoir de manière beaucoup plus parlante ce qu’il se passe dans nos rues. Cela permet d’analyser de manière plus précise, à l’échelle d’une rue, comment progresse la pollution, mais aussi de comprendre le danger qu’elle représente et donc de mieux pouvoir essayer de lutter contre elle”

Google Maps cartographie pollution

Les premiers tests ont été menés dans la ville d’Oakland située en face de San Francisco et ont permis d’effectuer près de 3 millions de mesures réparties sur 22 0000 kilomètres. Il en ressort une concentration de la pollution à des niveaux très élevés sur les principaux axes routiers les plus empruntés par les voitures et les camions et donc propices aux embouteillages. Cette recherche devrait s’étendre à d’autres villes et quartiers : l’ambition est donc de pouvoir, à terme, consulter les informations sur la qualité de l’air directement depuis son smartphone pour ses futurs déplacements.

Cette mesure vous semble-t-elle pertinente ? Vous aidera-t-elle à circuler sur des axes moins pollués ? On attend vos avis dans les commentaires !

Les Google Cars analysent la qualité de l'airhttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2017/06/google-street-view.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2017/06/google-street-view-300x300.jpgMarionÉKologiegoogle,Google Cars,Google Maps,Google Street View,Pollution
Le géant du web a intégré des capteurs permettant de mesurer la qualité de l'air sur les axes empruntés par ses véhicules. La pollution de l'air, enjeu des grandes métropoles La pollution de l'air est un problème majeur dans les grandes villes, que ce soit à Paris ou dans des métropoles...