Les rumeurs allaient bon train sur le rachat du studio et de ses licences par la maison aux grandes oreilles. La transaction a été officialisée hier pour 66 milliards de dollars.

Une transaction historique

En rachetant le studio et ses nombreuses franchises à succès comme X-Men, Avatar, Alien ou encore Les Simpson (pour ne citer qu’elles), Disney étend son influence sur les séries télévisées et le cinéma. Déjà en 2012, la maison aux grandes oreilles rachetait Lucasfilm et sa licence phare Star Wars pour un montant de 4 milliards de dollars. Une somme record à l’époque, mais qui semble bien dérisoire aujourd’hui face au montant de la transaction avec la Fox. Après avoir annoncé vouloir quitter Netflix pour diffuser ses contenus Marvel et Disney sur sa propre plateforme de VOD, on peut donc supposer que le rachat de la Fox permettra aux d’y retrouver également les séries et films issus des franchises citées plus haut. Disney devient ainsi la plus grosse industrie du divertissement et reprend le contrôle de licences fructueuses qu’elle saura exploiter comme elle le fait pour les deux nouvelles trilogies Star Wars.

Le groupe Fox conservera de son côté ses chaînes câblées Fox News, Fox Business Network, FS1, FS2 et Big Ten Network. Le tout sera regroupé dans une seule société. Disney récupère donc les studios de télévision et de cinéma (avec leur catalogue de films et de séries), ainsi que la participation de la Fox dans les réseaux de télévision Sky of Britain et Star of India. Enfin, il devient l’actionnaire majoritaire de la plate-forme de streaming Hulu, qui diffuse notamment The Handmaid’s Tale.

Quelles conséquences ?

La Fox est un des studios les plus productifs du cinéma : en 2017, elle en a produit 24, contre 8 seulement pour pour Disney. Elle s’est également distinguée par ses prises de risque créatives, là où Disney est régulièrement critiqué pour la gestion de son portefeuille de licences et un manque créatif flagrant d’un film à l’autre, en particulier sur le Marvel Cinematic Universe (MCU). On craint donc que des films comme le prochain New Mutants soient les derniers à proposer une approche artistique différente et ne soient formatés à du divertissement sans grande ambition.

C’est la pluralité des studios qui fait la diversité des films proposés aux spectateurs : voir un seul gros studio racheter les autres pourrait amener, à plus long terme, à une situation de monopole économique et artistique. La fréquentation des salles de cinéma, bien que plutôt bien portante, voit la concurrence des plateformes de streaming réduire le nombre de spectateurs, et la multiplication des films similaires et remplaçables à l’envi pourrait bien entraîner un coup dur pour l’industrie cinématographique.

Il faudra attendre un peu pour voir si ces prévisions quelque peu pessimistes se réaliseront. En attendant, le PDG de Disney Bob Iger assurera la transition avec la Fox jusqu’en 2021 tandis que James Murdoch, patron de la Fox et fils de l’entrepreneur Rupert Murdoch, est pressenti pour prendre la tête de ce groupe nouvellement formé. Cette annonce est-elle une bonne ou une mauvaise nouvelle selon vous ? Quelles sont vos attentes et vos craintes ? Nous serions ravis d’en discuter dans les commentaires !

Disney rachète la 12st Century Foxhttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2017/12/20th-century-fox.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2017/12/20th-century-fox-300x300.jpgMarionPop Korn20th century fox,deadpool,Disney,rachat,X-Men
Les rumeurs allaient bon train sur le rachat du studio et de ses licences par la maison aux grandes oreilles. La transaction a été officialisée hier pour 66 milliards de dollars. Une transaction historique En rachetant le studio et ses nombreuses franchises à succès comme X-Men, Avatar, Alien ou encore Les...