Le film de Guillermo del Toro sorti le mois dernier dans l’Hexagone repart avec cinq statuettes dont Meilleur Film et Meilleur Réalisateur.

Cette nuit s’est tenue la 90e cérémonie des Oscars, la plus haute distinction du cinéma au niveau international, au Dolby Theater de Los Angeles. Après les Golden Globes ou encore le festival de Gérardmer, cette remise de prix clôt la saison des récompenses entamée en début d’année. Près de six mois après la révélation de l’affaire Weinstein, les discours ont également prôné la tolérance et l’ouverture dans une administration Trump jouant sur la peur de l’autre.

« La Forme de l’Eau » grand vainqueur

La Forme de l’Eau, dernier film de Guillermo del Toro, faisait office de grand favori avec 13 nominations : il repart finalement avec quatre récompenses : Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleure Direction Artistique et Meilleure Musique pour le compositeur français Alexandre Desplat. Dans la lignée de sa filmographie, Del Toro raconte comment les monstres et autres créatures fantastiques sont parfois plus humaines que les êtres humains à travers cette histoire d’amour entre une jeune femme sourde et une créature aquatique maintenue prisonnière par le gouvernement en pleine Guerre Froide.

Le réalisateur mexicain a livré un discours poignant sur la tolérance et la fierté de porter un héritage multi-culturel. Il a notamment déclaré :

« Quand j’étais enfant au Mexique, j’étais un grand admirateur de films étrangers, comme « E.T », et il y a quelques semaines, Steven Spielberg a dit: « Si vous vous retrouvez ici, si vous vous retrouvez sur scène, souvenez-vous que vous faites partie de cet héritage, que vous faites partie d’un monde de réalisateurs, et soyez-en fier. J’en suis très, très fier ».

« Nous vivons une époque où on vous rabâche qu’il faut avoir peur de l’autre, que l’autre est votre ennemi, que c’est la cause de vos problèmes. Au contraire, l’autre est la solution à vos problèmes, l’autre est ce qu’il reste, il montre le chemin ». Le film dit « prend l’autre dans tes bras ».

« 3 Billboards » repart avec deux statuettes

Le film déjà récompensé pour son casting lors des Golden Globes se voit encore distingué à Los Angeles. Frances McDormand repart ainsi avec l’Oscar de la Meilleure Actrice, tandis que Sam Rockwell reçoit la statuette de Meilleur Acteur dans un Second Rôle. Le film raconte le combat d’une mère pour que l’enquête sur le viol et le meurtre de sa fille soit résolu par la police en louant trois panneaux publicitaires pour la somme de 5000$ par mois. Un film dur au casting acclamé, tendance confirmée par cette cérémonie.

Toujours du côté de l’interprétation, Gary Oldman remporte l’Oscar du Meilleur Acteur pour sa prestation dans Les Heures Sombres où il incarne Winston Churchill lors de sa nomination au poste de Premier Ministre du Royaume-Uni en mai 1940, en plein affrontement avec l’armée nazie. On y suit les âpres négociations de Churchill pour continuer le combat malgré les opinions divergentes de certains membres du gouvernement et le doute qui plane sur la capacité du pays à riposter aux assauts du IIIe Reich.

L’Oscar de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle est attribué à Allison Janney dans Moi, Tonya. Plutôt connue dans l’univers des séries où elle a déjà reçu plusieurs Emmy Awards pour ses prestations, cette récompense lui assurera, à n’en pas douter, un bel avenir dans le septième art. Elle incarne LaVona Fay Golden, mère de Tonya Harding alors que celle-ci est accusée d’avoir commandité l’agression de sa rivale Nancy Kerrigan en 1994.

Pixar reste une valeur sûre

Le studio d’animation repart avec deux récompenses à l’issue de la cérémonie pour Coco : celle du Meilleur Film d’Animation et celle de la Meilleure Chanson Originale avec Remember Me (Ne m’Oublie Pas en VF).  Sorti en novembre dernier, le dernier-né des studios Pixar nous raconte le voyage de Miguel dans le monde des morts à l’occasion du Jour des Morts mexicain; dans lequel il part à la rencontre de ses ancêtres. Le film traite de thèmes universels qui parlent aussi bien aux plus jeunes comme aux adultes ( la mémoire du passé, le deuil ou encore la famille) grâce à un traitement tout en finesse et en poésie : on comprend donc mieux pourquoi, deux ans après Vice Versa, les studios réitèrent l’exploit en repartant avec la statuette du Meilleur Film d’Animation !

D’autres mentions honorables

Nommé dans quatre catégories, Get Out de Jordan Peele repart finalement avec la statuette du Meilleur Scénario Original, tandis que Call Me By Your Name remporte le prix de la Meilleure Adaptation. Blade Runner 2049 du français Denis Villeneuve est récompensé pour ses effets spéciaux et sa photographie, tandis que Dunkerque de Christopher Nolan est acclamé pour le montage, le mixage sonore et le montage sonore.

Enfin, Phantom Thread remporte l’Oscar des Meilleurs Costumes tandis que les court-métrages Heaven is a traffic jam on the 405, The Silent Child et Dear Basketball remportent respectivement le prix du Meilleur Court-Métrage Documentaire, Meilleur Court-Métrage et Meilleur Court-Métrage d’Animation.

Quels étaient vos pronostics ? Cette cérémonie vous donne-t-elle envie d’aller voir ou revoir certains films ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Les Oscars 2018 sacrent "La Forme de l'Eau"https://k-actus.net/wp-content/uploads/2018/03/oscars-2018-guillermo-del-toro.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2018/03/oscars-2018-guillermo-del-toro-300x300.jpgMarionPop Korn3 Billboards,Allison Janney,Blade Runner 2049,cinéma,Coco,Frances McDormand,Gary Oldman,Guillermo Del Toro,La Forme de l'eau,Oscars,Oscars 2018,Sam Rockwell
Le film de Guillermo del Toro sorti le mois dernier dans l'Hexagone repart avec cinq statuettes dont Meilleur Film et Meilleur Réalisateur. Cette nuit s'est tenue la 90e cérémonie des Oscars, la plus haute distinction du cinéma au niveau international, au Dolby Theater de Los Angeles. Après les Golden Globes ou...