Le comté de Norfolk en Angleterre a installé quatre panneaux de signalisation dissuasifs qui repèrent les smartphones en train de passer un appel.

Un phénomène dangereux

L’avènement des smartphones a créé plusieurs dérives, dont l’utilisation accrue du téléphone au volant. Selon le site de la Sécurité Routière, près d’un accident corporel sur dix est lié à l’utilisation du téléphone en conduisant. On estime qu’écrire un message en conduisant multiplie par 23 les risques d’accidents, tandis que téléphoner au volant multiplie le risque par 3. Le smartphone représente un danger important lorsque l’on conduit, car il mobilise les quatre sources de distraction qui peuvent détourner l’attention du conducteur : auditive, visuelle, physique (par les gestes que l’on fait) et cognitive (l’attention étant détournée de ce qu’il se passe ou peut se passer sur la route).

Afin de lutter contre les effets néfastes de cette utilisation, la Sécurité Routière réalise régulièrement des campagnes choc visant à sensibiliser la population aux risques de l’usage du téléphone au volant. La dernière en date, lancée en octobre 2017, met en exergue le rôle mortel du smartphone au volant. La loi a également été renforcée en la matière, puisque l’action de téléphoner au volant peut désormais entraîner un retrait de permis, contre une amende de 135€ et le retrait de trois points sur le permis jusque là. La loi votée en début d’année 2018 pourrait entrer en vigueur en 2019.

Une autre forme de prévention

Le comté de Norfolk en Angleterre teste actuellement une solution plus pédagogique, avec quatre panneaux de signalisation doté d’un dispositif détectant les smartphones en train de passer un appel. Le panneau envoie alors un avertissement au conducteur du véhicule sous forme d’un pictogramme rappelant l’interdiction de téléphoner au volant. Le gouvernement britannique proscrit en effet ces appels, dans la mesure où le conducteur ne dispose pas de ses deux mains libres pour tenir le volant. Le scanner utilisé a été créé par la société Westcotec et repose sur la détection des signaux radio émis par le téléphone lors d’un appel.

Le dispositif a été installé le 10 juillet dernier : il est donc encore trop tôt pour parler de l’efficacité réelle de ce système. Le détecteur est néanmoins capable de distinguer les appels réalisés avec le téléphone en main de ceux passés en Bluetooth avec un casque, mais on ne sait pas s’il pourra faire la différence lorsque l’appel est réalisé par le passager. De plus, le dispositif ne tient compte que des appels, et ne peut donc détecter la navigation sur Internet, qui représente pourtant un danger tout aussi important au volant.

Le dispositif a des vertus purement pédagogiques et n’a pas vocation à être utilisé pour verbaliser les automobilistes. Quatre autres panneaux seront installés le mois prochain afin de renforcer le dispositif déjà installé. Pensez-vous que ce genre d’initiative peut aider à réduire le nombre d’accidents provoqués par l’usage du téléphone au volant ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires.

Des panneaux détecteurs d'appels au volant au Royaume-Unihttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2018/07/westcotec-phone-call-detector-couv.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2018/07/westcotec-phone-call-detector-couv-300x300.jpgMarionNouvelles TeKnologiesprévention,Royaume-Uni,sécurité routière,signalisation,téléphone au volant
Le comté de Norfolk en Angleterre a installé quatre panneaux de signalisation dissuasifs qui repèrent les smartphones en train de passer un appel. Un phénomène dangereux L'avènement des smartphones a créé plusieurs dérives, dont l'utilisation accrue du téléphone au volant. Selon le site de la Sécurité Routière, près d'un accident corporel...