Selon des chercheurs de l’Université du Wisconsin, ce robot lecteur permettrait aux enfants de lire plus souvent et faciliterait l’apprentissage de la lecture.

Petit robot pour grandes lectures

Ne vous fiez pas à son nom, car il n’a pas du tout l’air d’une souris ! Minnie est un petit robot aux grands yeux créé par deux chercheurs de l’Université de Wisconsin-Madison : Bilge Mutlu du département de science informatique et Joseph Michaelis du département de psychologie émotionnelle. Afin de démontrer que la lecture à la maison par de jeunes enfants en phase d’apprentissage est facilitée par la présence d’un « compagnon d’apprentissage social » sous la forme d’un robot. Le duo s’est inspiré d’un robot imprimable en 3D de la société Hello Robo baptisé Maki, auquel fut intégré une caméra et un micro pour les besoins de leur étude et fonctionnels uniquement pendant la durée des exercices de lecture.

Minnie fut ensuite mis à disposition d’un groupe d’enfants pendant deux semaines afin de les accompagner dans leur activité de lecture, tandis que l’autre groupe parcourait un cahier d’activités tout ce qu’il y a de plus classique. Le robot utilise alors un algorithme de reconnaissance faciale afin de localiser l’enfant et de créer un contact oculaire. L’enfant a le choix parmi 25 ouvrages dont dispose le robot dans sa bibliothèque et que l’enfant va lire à voix haute. Minnie va alors réagir de différentes façons (joie, surprise ou encore intérêt) sur la lecture en cours. Mutlu et Michaelis précisent à ce sujet :

« Sans être répétitive ou prévisible, Minnie délivre petit à petit des éléments de sa personnalité et de son histoire lors des interactions, ce qui peut permettre de soutenir et d’approfondir le lien social dans le temps »

Le robot est également capable de poser des questions afin de tester la compréhension du texte. L’enfant doit alors utiliser des cartes de réponse, le robot n’étant pas encore capable de comprendre le langage naturel. Minnie mémorise également la page à laquelle la lecture s’arrête afin de proposer de reprendre au même point à la séance suivante, voire de faire un court résumé de l’ouvrage. L’enfant peut décider de continuer sa lecture ou bien de passer à un autre livre.

Accompagner l’enfant

Afin d’étudier l’impact de Minnie sur la fréquence et la durée de la lecture, deux questionnaires ont été soumis aux enfants sujets de l’étude : un en début et un en fin d’expérience. À l’issue de l’étude, les chercheurs exposent les résultats suivants en fonction des deux groupes :

« Nous avons trouvé une fréquence et une durée de lecture similaires dans les deux situations, et ces deux types d’activités de lecture guidées ont été décrites comme des expériences positives qui ont aidé à développer les compétences en lecture et à maintenir une implication. »

Il semblerait néanmoins que les enfants ayant interagi avec Minnie ont fait preuve d’une plus grande motivation et une meilleure compréhension du texte que ceux de l’autre groupe. Leurs interactions avec le robot leur a même permis de lui attribuer une personnalité et des émotions. Les chercheurs ont donc mis en avant la nécessité, pour faciliter l’apprentissage de la lecture auprès des enfants, d’intégrer des interactions sociales à cette activité qui se veut plutôt solitaire.

« Notre objectif était de savoir comment compléter les activités de lecture en y ajoutant une interaction sociale qui n’existe peut-être pas toujours à la maison. »

Le rôle des parents ou d’autres proches dans le processus d’apprentissage est donc primordial afin d’aider l’enfant en lui apportant un retour sur son activité qui lui permettra de se corriger mais aussi d’être plus impliqué dans sa lecture pour mieux comprendre le texte. Les robots ne sont toutefois pas prêts d’intégrer la sphère familiale, car Minnie a encore plusieurs challenges à relever comme la protection des données privées, proposer un modèle adapté à tous les membres de la famille (dont les personnes âgées) ou encore « gagner la confiance d’un enfant qui verra le robot avoir également des interactions privées avec les parents. » Mutlu et Michaelis envisagent également d’adapter Minnie à une autre cible : celle des étudiants, afin de les assister dans différentes tâches de leurs parcours académique.

Quelles méthodes utilisez-vous pour faire lire vos enfants ? Seriez-vous d’accord pour accueillir un robot comme Minnie chez vous ? Dites-nous tout dans les commentaires !

Minnie accompagne les enfants dans leur lecturehttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2018/08/minnie-robot-bibliotheque.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2018/08/minnie-robot-bibliotheque-300x300.jpgMarionNouvelles TeKnologieslecture,Minnie,robot,robot lecteur,robot Minnie
Selon des chercheurs de l'Université du Wisconsin, ce robot lecteur permettrait aux enfants de lire plus souvent et faciliterait l'apprentissage de la lecture. Petit robot pour grandes lectures Ne vous fiez pas à son nom, car il n'a pas du tout l'air d'une souris ! Minnie est un petit robot aux grands...