Disponible depuis trois ans sur iOS et Android, cette application met en relation voyants et non-voyants pour aider ces derniers dans leur vie quotidienne.

Les défis des aveugles et malvoyants

Les personnes atteintes de troubles partiels ou complets de la vue ont de nombreux défis à relever dans leur vie quotidienne, car rares sont les structures à proposer des interfaces adaptées. C’est le cas notamment des transports en commun, dans lesquels l’orientation est surtout basée sur des éléments visuels (panneaux, messages d’information, etc.). Mais ils ont également d’autres préoccupations plus pragmatiques, comme lire leur courrier ou vérifier que certains aliments ne sont pas périmés. Certains se sont alors tournés vers l’iPhone, car celui-ci offrait plusieurs outils très utile tels que VoiceOver (qui lit les commandes à l’écran), FaceTime ou encore l’assistant virtuel Siri. Pour les aider, il leur arrive régulièrement de demander de l’aide à leur entourage, mais celui-ci n’est pas toujours disponible.

Une initiative à succès

Pour pallier à cela, Hans Jorgen Wiberg a cocréé l’application Be My Eyes. Celle-ci met en relation des non-voyants et malvoyants avec des personnes voyantes bénévoles, afin que ces derniers les assistent. Tous deux interagissent en vidéo de façon totalement sécurisée. Lors de son lancement, on comptait déjà 10 000 volontaires et 1 100 demandeurs d’aide sur l’application, preuve du succès et de la pertinence de cette initiative ! Actuellement, l’application regroupe 1,6 million d’utilisateurs volontaires pour 100 000 aveugles et malvoyants. D’abord déployée sur iOS en 2015, l’application fut ensuite lancée sur Android en octobre 2017 grâce à une aide de 300 000€ de la Velux Fondation afin de toucher les populations des pays en voie de développement, où les appareils Apple sont moins présents. Elle est désormais disponible dans plus de 150 pays et plus de 180 langues !

De nouveaux challenges

Hans Jorgen Wiberg (à droite sur la photo ci-dessous)a lui-même commencé à perdre la vue à 25 ans, ce qui lui a donné l’idée de créer une application afin de simplifier le quotidien des personnes aveugles et malvoyantes. C’est après sa rencontre avec Christian Erfurt, un jeune entrepreneur, qu’il eut l’idée de créer Be My Eyes. L’application est entièrement gratuite pour les utilisateurs (aveugles comme malvoyants), et une option destinée aux professionnels permettra bientôt de pérenniser économiquement cette initiative. Cette option permettra de mettre en contact les utilisateurs avec des sociétés commerciales, lesquelles auront payé pour figurer sur l’application.

Étant donné le ratio de volontaires disponibles par rapport aux non-voyants inscrits, il y a peu de chances que vous soyez contacté(e) rapidement si vous vous inscrivez. Nous ne pouvons néanmoins que vous encourager à rejoindre la communauté si le cœur vous en dit ! Et si vous êtes occupé(e) lorsque l’on vous appelle, vous pouvez tout à fait signaler votre indisponibilité et l’appel est redirigé vers un(e) autre bénévole. Pensez-vous vous lancer dans cette nouvelle aventure ? Connaissez-vous d’autres initiatives similaires ? Nous attendons vos avis dans les commentaires !

Be My Eyes aide les aveugles et malvoyantshttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2018/10/be-my-eyes.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2018/10/be-my-eyes-300x300.jpgMarionKonnectéAndroid,application collaborative,aveugles,Be My Eyes,Christian Efurt,Hans Jorgen Wiberg,Iphone,malvoyants
Disponible depuis trois ans sur iOS et Android, cette application met en relation voyants et non-voyants pour aider ces derniers dans leur vie quotidienne. Les défis des aveugles et malvoyants Les personnes atteintes de troubles partiels ou complets de la vue ont de nombreux défis à relever dans leur vie quotidienne,...