Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce gadget conçu par une start-up française pourrait bien aider à sauver des vies.

Une innovation française

R Laab est une start-up lorraine basée à Nancy. Elle s’est récemment distinguée lors du CES, le plus grand salon mondial dédié à l’électronique où elle a reçu le prix de l’innovation pour MonFoxy. Il s’agit d’un dispositif composé de deux éléments. Tout d’abord, une chaussette connectée (la Smartsocquette) dotée de multiples capteurs. Celle-ci mesure entre autres la position de couchage, le pouls et la saturation en oxygène du bébé. Combiné à la chaussette, un autre capteur placé dans la chambre relève la température et l’humidité de la pièce, ainsi que la qualité de l’air. L’ensemble de ces données sont transmises en temps réel à l’application dédiée, qui déclenche une alarme en cas de besoin.

Un enjeu de santé publique

Mais à quoi servent toutes ces précautions ? À prévenir la mort subite du nourrisson. Il s’agit d’un syndrome touchant les enfants âgés de moins d’un an, provoquant leur décès, le plus souvent pendant leur sommeil, et dont les investigations postmortem ne permettent pas de déterminer la cause. La mort subite du nourrisson est la troisième cause de décès des enfants de moins d’un an après les infections périnatales et les malformations congénitales, et la première cause de décès des enfants suite à la période néonatale (de la naissance jusqu’à 4 semaines). Dans un rapport de l’Institut de Veille Sanitaire (INVS) publié en mars 2011, « un peu moins de 300 décès » sont considérés chaque année comme liés à la mort subite du nourrisson.

Pourtant, sa cause reste encore à ce jour inexpliquée. Après plusieurs années de recherche, les spécialistes ont néanmoins établi une liste de facteurs à risque, tels que la position de couchage, le tabagisme pendant la grossesse (ainsi que le tabagisme passif), la température de la chambre ou encore le sexe de l’enfant. On estime en effet, toujours selon le rapport de l’INVS, que « [l]es enfants de sexe masculin nés prématurément ou de petit poids, dont la mère a fumé pendant la grossesse sont plus à risque que les autres ». Le nombre de décès a néanmoins subi une baisse importante depuis la fin des années 1980, grâce à une campagne de sensibilisation en faveur du couchage sur le dos.L’utilisation de MonFoxy, combinée à l’ensemble des recommandations formulées par la Haute Autorité de Santé (couchage sur le dos, literie adaptée, température de la chambre entre 18 et 20°C, etc.), permet donc de limiter les risques et d’avertir les parents en cas de changement de position du nourrisson pour intervenir avant que celui-ci ne se mette à suffoquer. Ces derniers peuvent alors dormir plus sereinement sans craindre pour la santé de leur enfant pendant la nuit. L’application propose également les gestes de premier secours pour réanimer un nourrisson avant l’arrivée des secours. Le système de capteurs utilisé est identique à celui utilisé dans le milieu hospitalier, pour garantir la fiabilité des données récoltées. Le système a été conçu en collaboration avec des pédiatres, médecins-réanimateurs ainsi que des spécialistes de la mort subite du nourrisson pour proposer une solution adaptée.

Le dispositif n’est pas encore disponible à la vente, mais il est possible de le précommander sur le site de MonFoxy. Le dispositif est proposé au tarif de 299€, avec une réduction de 15% pour les précommandes.

 

MonFoxy, la chaussette connectée pour nourrissonshttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2019/02/monfoxy-accueil.jpghttps://k-actus.net/wp-content/uploads/2019/02/monfoxy-accueil-300x300.jpgMarionKonnectéchaussette connectée,MonFoxy,mort subite du nourrisson,R-Laab
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce gadget conçu par une start-up française pourrait bien aider à sauver des vies. Une innovation française R Laab est une start-up lorraine basée à Nancy. Elle s'est récemment distinguée lors du CES, le plus grand salon mondial dédié à l'électronique où elle a...