On doit cette initiative au Victoria and Albert Museum de Londres qui a numérisé les notes de cet homme d’esprit touche-à-tout.