Sous cette appellation se cache la date à laquelle l’humanité se met à consommer plus de ressources que la Terre ne peut en produire en une année.